Carnet de voyage de Tamara au Japon

Echange d'un an au Japon d'aout 2013 à aout 2014

Mes trois premiers jours de cours

Aujourd’hui je me suis réveillée super tôt, c’est désagréable ! On a mangé le petit déjeuner à toute vitesse, j’ai mis mon bento dans mon sac de cours et Aya et moi, nous avons couru jusqu’à la station de train. La plupart des personnes du quai et du wagon était des lycéens j’ai donc pu admirer la diversité des uniformes japonais. Il y en a d’ailleurs de vraiment très jolis ! Nous sommes sortie cinq arrêts plus tard, nous mêlant à une foule d’élèves portant l’uniforme de Yayoi. Quelques mètre plus loin on s’est détaché du lot pour prendre un chemin plus étroit et beaucoup moins fréquenté et nous avons commencé à gravir la colline-montagne, mon lycée surplombe la ville d’Ina. C’était magnifique, des cimetières bordent toute la route jusqu’au lycée, il y a aussi un temple, quelques rizière, d’anciennes maisons,…
Nous sommes arrivées un peu essoufflée. Après avoir passé le garage à vélo nous sommes entrées dans le lycée.
Première étape : les casiers à chaussures, deuxième étape : monter au deuxième étage avec Aya, saluer les élèves de sa classe et lui dire au revoir, troisième étape : parcourir les deux derniers étages toute seule et…
Tout en haut deux filles de ma classe m’attendaient. Arrivées devant notre salle elles m’ont tout de suite demandé mon numéro de téléphone et toutes les filles de la première E on fait pareil. Ma voisine de table est très gentille, elle s’appelle Maki Kanda et fait partie du club de kendo.
Puis les cours ont commencé, d’abord en douceur avec les mathématiques et la trigonométrie : sin, cos et tan. Mais après ça c’est gâté. Le cours de japonais était incompréhensible, l’écriture de mon professeur indéchiffrable, même pour les hiragana donc pour les kenji, c’était encore plus impossible à décrypter, j’avais l’impression d’écrire du thai >_<
image
Pour ceux qui sont en train de se poser la question, je ne comprends pas un dixième de ce que j’écris, je recopie juste avec le plus d’exactitude possible se que les profs marquent au tableau. Il y a aussi mon cours de math, a piece of cake par rapport aux autres cours ^^
La leçon d’histoire était sympa. J’ai même réussi à comprendre certains mots, miracle ! Bisumaruku, doitsu, furansu, itaria,… Oui je sais, en fait j’ai rien compris, pas la peine de me le faire remarquer.
image
Ensuite cours de physique, en France c’est l’une de mes matière préférée mais au Japon c’est vraiment dur pour moi de saisir le sens des énoncés. Ça m’a un peu déprimé :'(

image
image La pose du midi, avec l’émission de radio du lycée diffusé au volume maximal dans tout le bahut. Plutôt cool je trouve 😉

Après avoir mangé nous avons eu une répétition avec la chorale, dans quelques jours toute les classes du lycée s’affrontent lors d’une compétition de chant. On c’est échauffé la voix sur la chanson « les Champs-Elysées » en version japonaise. Le chant de notre classe est assez difficile, heureusement que je suis soprano, au moins on a le thème principal. Cette journée était éreintante, c’est vraiment fatiguant de se concentrer pendant autant de temps, surtout pour essayer de comprendre une langue qu’on ne parle pas.
Ce soir, la télé a diffusé une émission sur la Japan expo de Paris… Nostagie quand tu nous prends ^^ Vous me manquez tous terriblement !

Le lendemain on a failli manquer le train, heureusement que Katsuyoshi nous a conduit jusqu’à la gare en voiture. Je pense que vous raconter le déroulement de mes journées de cours est un peu inutile donc je vais passer directement à ce soir. Juste avant je tenais à vous dire tout de même que j’ai trouvé la pire matière qui existe sur terre ! Je n’ai rien comprit du cours, pas un seul petit mot. Je ne savais même pas une petite idée du genre de matière que ça pouvait être c’est Aya qui a dû m’expliquer. En fait ils étudient l’ancienne manière de parler et d’écrire en japonais, donc les élèves doivent apprendre de nouveaux kenjis très compliqués, de nouvelles prononciations, significations… Tous, sans une seule exception, détestent cette matière, et moi aussi. J’aurais tellement aimé m’endormir mais c’était sans compter sur la présence de ma chère voisine qui a tenu à ce que je suive et prenne des notes de tous les cours et qui me tapait sur la tête quand je fermais les yeux trop longtemps à son goût.

Ce soir, Uzahashi San veut me présenter à sa société. !
image image
L’ambiance était plus sympa que ce à quoi je m’étais préparée. On a parlé de l’émission d’hier sur la Japan, de doraemon et on a comparé nos couleurs de peau. Uzahashi a aussi enclenché le programme Faire Prendre Du Poids À Tama-Chan. Il y avait toujours à manger sur la table. Quand un plat partait un autre le remplaçait aussitôt. C’était vraiment excellent mais je me suis vite retrouvée avec l’estomac plein à craquer. Comme j’étais la seule fille de la table, j’ai eu le droit à un dessert, ce qui a finit de m’achever.

Bon, bah…. demain se sera cheese burger au petit déjeuner, cadeau d’Uzuyashi San. Un pour chaque membre de la famille.
Au Japon les élèves sont bien plus studieux que chez nous. Ils arrivent toujours au moins 20 minutes avant le début du premier cours et ce matin les filles ont lancé une répétition de chant improvisée et tout le monde s’y est mis, même les garçons. Après on a eu cours de sport mais je n’ai pas pu y prendre part parce que je n’ai pas de maillot de bain. Je suis donc restée sur un côté en les regardant avec envie. Cela dit j’ai quand même reussi à être mouillée, il pleuvait averse ^^
image
Au derniers cours d’anglais, la professeur a demandé à ses élèves de remplir la fiche si dessus pour que je fasse connaissance avec ma classe. Aujourd’hui elle m’a donné toutes les fiches en me donnant la consigne de les lire.
image Il y en avait de vraiment très beau
image D’autre qui m’ont fait bien rire
image Et des un plus traumatisant.
En tout cas ça me laissera un bon souvenir ^^

image image image image image image
Un morceau du chemin de l’école jusqu’à la gare. Comme aujourd’hui je rentre toute seule, j’ai pris le temps de faire quelques photos. J’ai sûrement pris un peu trop mon temps parce que si j’ai réussi à ne pas louper mon train c’est vraiment un miracle. A peine montée, les portes se sont refermées.

Réunion avec le rotary au restaurant de Fujisawa.
image Moi dans mon superbe kimono, tout le monde a fortement insisté pour que je le mette.
image La fille de Yoshikawa et Annika. Elle a fait l’échange avec le rotary et est revenue dire bonjour. C’est une allemande. Kanae est super sympa, on est dans le même lycée et on a exactement le même age à cinq jours près.
image Sur cette photo on peut voir l’australienne qui a faut l’échange 12 ans auparavant. Et ma deuxième famille d’accueil, on aperçoit un de leur deux enfants.
image Je ne sais pas qui c’est, mais il a tenu à me prendre en photo et donc je me suis vengée en le prenant en photo aussi :p
image image image image image Les enfants de la famille Komai.
image Une toute dernière photo de moi en yukata, avec Aya 🙂

J’adore Hiromu ! Au départ il ne me parlait presque pas, d’ailleurs ça n’a pas beaucoup changé, il est très réservé ^^ Mais il est franchement gentil et puis lui aussi il aime les mangas. Aujourd’hui, vers dix heure du soir, il est venue discrètement devant la porte de ma chambre, qui n’est jamais fermée afin d’aérer la maison, et il a murmuré : « manga no jikan » du coup je suis descendu avec lui et on a regardé la télé jusqu’à pas d’heure. Je vais adorer mes weekend !

7 commentaires

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mes trois premiers jours de cours